9 mai

 

09

 

Nous arrivons à la fin de la phase provinciale de l’Assemblée. Avec elle se conclu la phase préparatoire de l’Assemblée qui se tiendra à Nairobi (Kenya) du 7 au 14 septembre au niveau de tout l’Institut. C’est une matinée courte mais très dense. Le processus de ces jours nous a permis de nous ouvrir à la réalité mariste à travers le monde, à réfléchir sur les appels des enfants et des jeunes d’aujourd’hui, à reconnaitre la valeur de la présence mariste dans la province et d’y découvrir déjà les signes de cette nouvelle époque pour le charisme mariste.

 

 

Moment pour intérioriser et personnaliser tout ce qu’on a écouté et partagé.

Moment pour nous approprier les paroles, les sentiments, les émotions, les intuitions.

Moment pour nous projeter d’une manière profonde et personnelle le propre rêve mariste pour l’avenir.

Chaque participant nous avons écrit une lettre à nous-mêmes en faisant l’exercice, beaucoup d’entre nous, de nous imaginer dans notre vieillesse. Depuis ce point de notre vie et avec la sagesse accumulée, que dirions-nous à nous-mêmes, aujourd’hui en relation avec la vie personnelle dans la mission mariste.

Une lettre que nous recevrons d’ici quelques temps dans notre boite aux lettres et qui nous fera reprendre l’esprit vécu ici à l’Hermitage.

 

L’assemblée a réalisé un sondage pour aider le Conseil provincial à désigner les deux personnes (un(e) laïc (que) et un frère) comme représentants de la province L’Hermitage au mois de septembre. Pour finir, une prière d’envoi des participants vers leurs lieux d’origine respectif, pour porter la lumière et le feu dans les différents coins où nous sommes présents en France, Grèce, Algérie, Hongrie, Catalogne. Le vécu de ces jours nous a fait sentir en communion avec toutes les provinces qui cheminent vers la rencontre de Nairobi. Nous revenons à l’esprit de l’Assemblée et nous nous sentons maristes nouveaux en mission !

 

Pep Buetas